L’arbre de Noël et ses taux d’imposition

L’arbre de Noël et ses taux d’imposition

Noël arrive à grand pas.

Pour cette raison tous ensemble nous chantons :

Mon beau sapin, roi des forêts

Que j’aime ta verdure !

Quand par l’hiver, bois et guérets

Sont dépouillés de leurs attraits

Mon beau sapin, roi des forêts

Tu gardes ta parure.

Noël n’est pas Noël sans sapin.

C’est pourquoi beaucoup de Français ont déjà acheté un sapin ou vont le faire pendant les prochains jours. Les Français préfèrent acheter un sapin de Noël „Nordmann“ car cet arbre ne perd pas ses aiguilles et a gagné en popularité depuis des années. Un „Nordmann“ de 1,60m de haut coûte au moins 65 €, ce qui représente beaucoup d’argent pour un arbre. Comme les Français aiment faire des économies, ils achètent leur „Nordmann“ en Allemagne. Ils peuvent ainsi économiser jusqu’à 60%. Un arbre de 1,60m coûte seulement 30 € chez nos voisins. Mais les Français savent-ils combien d’argent ils donnent au fisc allemand ?

Les arbres de Noël en Allemagne sont soumis à plus de quatre taux d’imposition différents. Le cas le plus simple, c’est l’arbre en plastique, pour lequel la TVA allemande fixe un taux d’imposition de 19 %. En France, ce taux est à 20%. Jusqu’ici c’est encore compréhensible, mais c’est maintenant que ça devient plus compliqué.

Si l’arbre est vendu dans un magasin de bricolage et qu’il ne peut plus être réimplanté dans la nature, le taux d’imposition est de 7 %. Si l’arbre peut être réimplanté dans la nature, alors le taux est de 19%.

Si vous arrivez encore à suivre, accrochez-vous car la suite est encore plus compliquée.

Quand les arbres ne sont pas distribués dans des magasins de bricolage, mais vendus par des agriculteurs, les taux d’imposition varient beaucoup. Les agriculteurs qui vendent leurs produits uniquement à certaines saisons comme le sapin de Noël, doivent céder 7% de leur prix de vente au fisc allemand. Au contraire, si l’agriculteur est actif pendant toute l’année, les taux d’imposition dépendent de l’endroit où le sapin de Noël a été cultivé. Quand l’arbre a poussé naturellement dans la forêt, il entre dans la catégorie des produits forestiers, qui sont taxés à hauteur de 5,5%. Les arbres cultivés dans des monocultures et destinés au marché sont taxés à un taux de 10,7%.

Heureusement cette absurdité de fisc ne nous concerne que quelques semaines dans l’année. Une fois l’arbre décoré et installé dans le salon, tous ces chiffres ne nous importent plus.

Toute la famille est autour du sapin et on chante :

Toi que Noël planta chez nous

Au saint anniversaire,

Mon beau sapin, comme il est doux

De te voir briller par nous,

Toi que Noël planta chez nous Scintillant de lumière.

Mon beau sapin tes verts sommets

Et leur fidèle ombrage De la foi qui ne ment jamais

De la constance et de la paix.

Mon beau sapin tes verts sommets

M’offrent la douce image.

2w1298qlowc0-bild
les différents taux d’imposition

Beau sapin, roi des forêts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *